Accueil


L’Association AGIR avec Becquerel pour la Vie a été créée en mai 2000 par des bénévoles sensibilisés par le fait, qu’en termes de mortalité par cancer, la région Normandie occupait la seconde place en France métropolitaine et Outre-mer. Ils ont décidé de soutenir le Centre régional Henri Becquerel en aidant la recherche contre le cancer tant au niveau du diagnostic que de la prise en charge thérapeutique des patients. L’association se devait d’être parfaitement transparente dans sa gestion des dons intégralement reversés au Centre, en la personne de son Directeur Général.

AGIR avec Becquerel pour la Vie, grâce à des manifestations diverses, qu’elles soient sportives, musicales…, au mailing auprès des particuliers, aux quêtes lors d’obsèques, aux subventions des mairies et au soutien efficace des clubs services régionaux, collecte des fonds qui ont permis de financer notamment :

  • le tiers du montant d’un PETSCAN d’utilité majeure dans l’évaluation initiale et le suivi des cancers ;

  • des séquenceurs pour étudier l’ADN des tumeurs ;
  • l’équipement OSNA qui permet l’analyse du ganglion de l’aisselle pendant l’intervention chirurgicale d’un cancer du sein ;
  • l’aménagement d’une chambre d’accompagnement des malades atteints d’hémopathies malignes ;
  • en 2017, des équipements de biopsies liquides déterminant le choix du traitement ou son éventuelle modification.

Depuis sa création, l’association AGIR AVEC BECQUEREL POUR LA VIE a réussi à susciter près de deux millions et demi d’euros de dons.

Les raisons pouvant expliquer de tels résultats sont :

  • une équipe de bénévoles soudée, dévouée, compétente et emplie d’esprits d’initiatives diverses à l’origine de toutes les manifestations, musicales, sportives et autres ;
  • une vocation régionale en faveur des malades atteints de cancer de notre région mais en lien avec les équipes de recherche nationales et internationales ;
  • une transparence budgétaire parfaite s’accompagnant d’un reversement intégral des fonds collectés.

D’ici 2020, il est attendu une baisse de 50 % de la mortalité par cancer grâce à la qualité de la prévention et du dépistage :

  • la prévention est essentielle : l’effort doit porter sur les causes reconnues de certains cancers et en premier lieu, la lutte contre le tabagisme parfois passif ; le tabac est responsable de 30 % des décès dus à un cancer, de 98 % des cancers du poumon, de la plupart des cancers ORL et de certains cancers de la vessie ;
  • le dépistage : l’un des meilleurs exemples est celui du cancer de l’utérus, grâce aux frottis effectués ; les tests permettent de réduire de façon considérable le nombre de cancers de l’utérus ; prévenir vaut mieux que guérir.

La Présidente, Docteur Joëlle d’ANJOU

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail